corine infirmière

Témoignage de reconversion après une carrière d’infirmière

Je continue mes témoignages de reconversion avec celui de Corine qui me tient à cœur parce qu’on va parler :

 

  • De la reconversion d’une infirmière : ce métier vocation peut, nous le savons tous, être particulièrement difficile à exercer dans les conditions actuelles et nombreuses sont les infirmières à vouloir se reconvertir. Les reconversions des infirmières sont souvent encore plus « douloureuses » que pour une reconversion classique justement parce qu’il y avait au départ une vocation et que ce sont les conditions d’exercice qui dégoutent du métier …

 

  • Du handicap au travail, un sujet dont on parle peu et pourtant des douleurs chroniques qui empêchent d’exercer le métier d’avant à des accidents de vie plus lourds, la santé peut inciter à changer de parcours professionnel.

 

  • Et d’entreprenariat de sens qui nait de tout ça !

Alors c’est parti !


Pourquoi avoir quitté le métier d’infirmière ? 

reconversion infirmière

Bonjour Corine, pour commencer est-ce que tu peux nous raconter ton parcours, as-tu toujours voulu être infirmière ?

Alors pas tout à fait, à la base, je voulais devenir puéricultrice et il faut d’abord passer son diplôme d’infirmière. Et puis les aléas de la vie ont fait que je n’ai pas continué mes études de puéricultrice et je suis donc « restée » infirmière.

 

Est-ce que ce métier t’a plu quand même ?

Oui, ça allait très bien avec les patients. Je garde de ces 20 années aux services des patients des souvenirs riches en rencontre avec des personnes qui marquent à jamais notre vie.

Avec mes collègues infirmières et les surveillantes c’était plus compliqué !

Je n’aime pas trop les rangs en fait, je suis un peu électron libre, je veux pouvoir parler autant aux médecins qu’aux agents de nettoyage … et ca n’allait pas à tout le monde !

 

Tu as exercé à l’hôpital donc ?

J’ai un peu connu tous les statuts : privé, public, intérim, en libéral. J’ai beaucoup travaillé en chirurgie.

 

Pourquoi as-tu souhaité quitter ton métier d’infirmière finalement ?

Je ne me retrouvais plus. J’avais l’impression de faire toujours la même chose, d’avoir une routine : faire la relève, le tour des médicaments, puis des patients.

Et puis, je ne me sentais pas libre d’agir, je me sentais surveillée.

Il faut savoir que maintenant, les surveillantes nous chronomètrent pour les soins et qu’elles doivent rendre des comptes à leur hiérarchie (cela existe aussi bien dans le privé que dans le public). Suite à des audits, un pansement doit se faire en 10 mn (quel que soit le pansement, alors qu’il faut savoir que certains pansements peuvent prendre jusqu’à 2 heures).

Mais bien sûr j’avais peur de quitter cet emploi, de me lancer dans autre chose…


Quand la maladie pousse à la reconversion d’une infirmière


reconversion douleur

Alors comment as-tu réussi à te lancer finalement ?

 Cela s’est fait en plusieurs étapes, je suis tombée malade en 2003/2004.

Il s’agit d’une maladie rare, l’algoneurodystrophie ou SDRC (syndrome douloureux régional complexe) de type 2. Cela a surgi dans ma vie suite à une entorse de cheville, je n’ai pas pu travailler jusqu’en 2008. J’étais déjà à ce moment là en burn-out infirmier.

A l’époque j’ai eu l’idée de monter une crèche d’entreprise mais ça n’a pas fonctionné et je suis retournée vers le métier d’infirmière.

Puis 2011 :c’est une 2ème phase de la maladie qui est apparue suite à un blocage méniscal couplé d’un 2ème burn-out.

 

Tu as arrêté de travailler à ce moment-là pour te « consacrer » à ta maladie ?

Oui, je ne pouvais plus travailler de toute façon, la maladie me fatiguait trop, car les douleurs sont très importantes.

C’est un syndrome donc cela peut engendrer différentes maladies. On n’en guérit pas, on rentre en rémission mais cela peut ressurgir à tout moment. Et c’est dans mon cas un syndrome orphelin donc aucun médicament ne vient à bout des douleurs.

A découvrir aussi :  Auto-coaching : si vous voulez changer de job !

Donc en 2011, j’ai arrêté de travailler et ensuite j’ai fait un DU d’éducation thérapeutique du patient pour rendre les gens acteurs de leur maladie. Et je suis devenue patient expert, il s’agit de venir parler de la maladie avec une vision du côté patient. Les médecins peuvent te faire intervenir.

 

Ce rôle de patient expert a-t-il convenu ? 

Oui au début mais je me suis rendue compte qu’on revient dans la santé, et il y a encore des barrières.

Je savais presque plus de choses sur la maladie que les médecins, ce qui peut arriver sur ce genre de maladie rare mais je me sentais encore un peu enfermée dans un rôle à tenir.

Donc en 2019, j’ai arrêté mon association, j’avais entre temps beaucoup donné aussi et fait un « burn-out » associatif aussi.

 

Tu as tout de suite pensé au projet actuel ?

Non, j’ai essayé de faire des remplacements comme infirmière mais je ne peux plus physiquement et moralement.

Ensuite, j’ai fait une tentative très rapide comme agent immobilier parce qu’une collègue m’avait dit qu’elle m’y verrait bien !

Mais en fait ce n’est pas du tout pour moi, beaucoup trop commercial (Aurélie nous en parle dans l’article sur la reconversion en agent immobilier !)

Mais c’est cela qui m’a mis sur la voie !


Les étapes d’un accompagnement


timeline

  • On voit que Corine a essayé plusieurs choses avant d’arriver à trouver un projet qui aujourd’hui lui convient :
    • la crèche d’entreprise
    • l’association de patient, elle s’y est beaucoup investi avec un site internet, etc.
    • un passage éclair dans l’immobilier !

 

  • Corine m’a expliqué qu’elle s’était parfois mal entourée dans ces projets, d’autres fois elle avait une mauvaise connaissance de la réalité du projet, du métier (par exemple pour l’immobilier l’aspect commercial)…

 

  • Un accompagnement peut éviter ces « échecs » quand le projet ne colle pas :
    • à vos envies et que vous vous en rendez compte une fois lancé parce que vous n’avez pas assez pris le temps de réfléchir à ce que vous avez envie de faire
    • à vos compétences, parce que vous êtes parti sur un projet nécessitant des compétences que vous n’aimez pas engager : par exemple la vente !!
    • au marché : un accompagnement passe par une étude de marché, une étude terrain pour analyser la faisabilité du projet (dans le marché actuel et par rapport à vos envies et compétences !)

 

Alors il est bien sûr toujours possible d’avancer seul et les ressources disponibles sur internet peuvent vous aider aussi dans toutes ces réflexions,

mais pour ceux qui veulent avancer de manière un peu plus guidée et rapide, l’accompagnement peut être utile !


Le programme TROUVER SA VOIE est fait pour répondre à ces questions



Happy end : une reconversion d’infirmière à décoration d’intérieur spécialisée santé


Une chambre pour patient Alzheimer

Chambre-patient-alzheimr3

Et alors comment es-tu arrivée à la décoration d’intérieur ?

Je cherchais des contacts pour avoir un réseau en tant qu’agent immobilier : des décorateurs d’intérieur à recommander ou qui me recommandent parce qu’on nous avait dit qu’il était important de développer son réseau.

Je suis allée chez une décoratrice d’intérieur, et j’ai eu une petite voix qui me disait que c’était fait pour moi !

 

Pourquoi ce métier te « parle » ?

Je suis hypersensible et j’ai donc une sensibilité accrue visuelle, tactile, etc.

J’aime apporter du mieux aux gens et c’est vraiment comme cela que je ressens le métier mais je garde un pied dans la santé dans la manière dont j’ai créé mon offre !

 

J’ai dit en introduction que c’était un projet plein de sens, peux-tu nous en dire plus sur ton projet justement !?

Je veux apporter mes connaissances du médical dans la décoration d’intérieur :

 

  • j’opte pour des produits sains pour commencer : des matériaux non toxiques, respectueux de la nature, de la santé
A découvrir aussi :  Je veux changer de job mais ... j'ai pas de passion, de mission de vie

 

  • ensuite je veux aider les personnes à mobilité réduite, Alzheimer par exemple pour ce qui est des particuliers

 

  • et pour les professionnels travailler à la décoration des cabinets médicaux, thérapeutes...(car souvent les cabinets médicaux, paramédicaux…manquent de déco) et en entreprise pour le bien-être des employés.

Je comprends le jargon médical, les problèmes que soulèvent les différentes pathologies qui peuvent se présenter, la sécurité.

 

C’est super comme projet !  De la petite voix au projet, comment as-tu concrètement lancé les choses ?

J’ai cherché des écoles sur internet pour une formation en ligne, j’ai eu quelques déconvenues alors je recommande à tout le monde de bien prendre le temps de choisir sa formation …

Et j’ai ensuite trouvé une formation qui me convenait.

 

Quelles ont été les étapes de cette création d’entreprise ?

Je fais tout toute seule jusque maintenant, et je suis maintenant aidée par H’up (c’est une association qui aide les entrepreneurs RQTH/ travailleur handicapé).

Dans les faits, je ne peux travailler que le matin, l’après-midi je suis trop fatiguée, je me repose (et j’essaie vraiment de m’écouter plus !).

J’ai donc pour le moment surtout gérer la partie création de site internet en me formant seule.

Et j’ai racheté un nom de domaine, une formation en digital et une formation WordPress.

Et je travaille sur des projets : la création d’une chambre pour une personne Alzheimer, faire en sorte qu’elle se sente bien dans ces souvenirs tout en restant au goût du jour par exemple et en intégrant des données de sécurité.

Trouver sa voie et trouver du sens !


Je remercie Corine pour cette interview, c’est le début de ce très beau projet ! On lui souhaite tout le meilleur et je reviendrai dans quelques mois prendre des nouvelles 😊

Vous pouvez retrouver Corine ici : https://healthydeco.fr/

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le métier de décorateur d’intérieur (et même architecte) : le portrait d’Amélie

(la différence entre les 2 : Corine donne des conseils de décoration et d’agencement mais ne fait les travaux !)


Trouver Sa Voie AH Accompagnement (1)

Si vous aussi vous avez envie de vous épanouir au travail, je vous propose un chemin en 3 étapes :

 

  • UN GUIDE  : les 3 premières étapes guidées pour trouver son projet

 

  • ET DES ACCOMPAGNEMENTS si vous sentez qu’un accompagnement est nécessaire parce que vous avez déjà lu tout ça mais que ça tourne en boucle dans votre tête. Prendre RDV pour 45 Mn DIAGNOSTIC offertes pour voir si effectivement un accompagnement serait utile pour vous aider !

Ne ratez pas les prochains articles  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !



Aller plus loin

Vous avez envie d’aller plus loin pour trouver ou retrouver votre voie, pour connaître vos forces, vos motivations, pour apprendre à vous vendre…

Je peux vous aider dans des accompagnements personnalisés en ligne. Prenez RDV pour une séance diagnostic OFFERTE pour voir ensemble quel accompagnement vous permettrait de répondre à vos questions


AH Accompagnement

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amené à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles Et c’est au cours de cette 2ème expatriation au Moyen-Orient, que j’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne donc à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2020

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués*