architectural-design-architecture-buildings-830891

Comment réussir son retour en France au siège après une expatriation ?

Retour au siège en France après une expatriation : la situation la plus facile ?

Je finis avec cet article sur le retour au siège après une expatriation ma série « Comment réussir son retour en France après une expatriation ? »

Nous avons abordé jusqu’ici le retour en France après une expatriation :

  • Pour le conjoint suiveur : vous pouvez retrouver l’article ici 
  • Quand on cherche du travail après avoir travaillé en expatriation ici

Et pour tous, le retour en France qui peut être compliqué sur des aspects pratiques ou « psychologiques » : pas envie d’être là, le sentiment de ne pas être compris, rejet de la France…  dans cet article sur l’état d’esprit au retour !

Et donc le retour en France avec un retour au siège pourrait sembler le cas le plus facile puisqu’il s’agit « juste » de retourner travailler en France dans une société qu’on connaît.

Pour tous ceux qui l’ont vécu, vous savez que le « juste » n’est pas tout à fait la réalité.

Evidemment cela permet de ne pas devoir rechercher de travail, d’avoir un CDI et du coup de simplifier une partie des galères du retour : on peut trouver une banque, un logement… Donc nous sommes bien d’accord c’est déjà pas mal !!

Il reste néanmoins 2 – 3 éléments un peu compliqués !

J’ai pour cet article interviewé plusieurs personnes rentrées d’expatriations après 3, 4, ou 5 ans dans le siège de leur société en France, ils ont préféré garder l’anonymat (sauf moi !) pour nous partager leurs vécus et nous donner leurs meilleurs conseils !


retour au siège (1)

Retour au siège en France après une expatriation : les défis à relever

Le sentiment d’un retour un arrière, d’être « bizarre »

J’ai moi-même vécu ce retour après ma 1ère expatriation, situation un peu « bizarre » puisque j’avais pris un congé parental, travaillé à distance un peu, fait une formation de coaching, hésité à revenir, …

Mais je suis donc retournée dans une société où j’avais fait un pot de départ !!

J’avais dit à l’époque qu’il était possible que je revienne et j’étais en bon terme avec tout le monde mais la sensation était vraiment curieuse puisque j’avais l’impression de faire un retour dans le passé sans que rien n’ait changé alors que j’avais beaucoup changé.

C’est une sensation que tous les impatriés connaissent bien de manière générale avec le retour en France : vous pouvez avoir l’impression d’un retour en arrière, de connaître le pays mais plus vraiment, que les autres ne voient pas à quel point vous n’êtes plus tout à fait pareil … C’est le choc culturel inversé dont on parle souvent, et ça n’est pas forcément très agréable.

Dans le milieu professionnel, ce décalage se fait auprès de 2 types de personnes :

  • Ceux qui vous connaissaient pensent que vous êtes chez vous alors que vous avez totalement oublié comment fonctionne le système de RTT (ba quoi vous posez vos RTT en arrivant !), d’imprimante, de SAP…
  • Tous ceux nouveaux qui ne savent pas du tout qui vous êtes et vous font effectivement vous sentir tout bizarre aussi !

Et puis un vrai danger serait de ne pas faire l’effort de chercher à comprendre ce qui a changé ICI AUSSI ! Car la société a aussi évolué.

Ceux qui comprennent … et les autres

Selon le type d’entreprise dans lequel vous allez rentrer, votre expatriation sera quelque chose d’exotique parce que rare et vous pourrez vous sentir un peu incompris … ou pas du tout parce que tout le monde part et donc vous n’êtes qu’un parmi les autres 😉

Certains m’ont ainsi dit :

« Au siège, la moitié des gens ont fait de l’expatriation donc ça n’a rien d’extraordinaire, on ne va pas faire les fiers avec ça. Mais ils savent les difficultés aussi donc on peut se sentir compris. On n’en parle pas on sent ceux qui comprennent et les autres. »

Ou

« Tu évolues dans un monde avec des gens ne savent pas ce qu’est l’expat, ils ont une image de l’expatriation mais pas des contraintes, et pour nous qui rentrions d’un pays considéré comme dangereux, on passait pour des fous » et en même temps «la direction a l’habitude des expats donc pas de prestige, d’intérêt ».

Il faut ici comme dans la vie de tous les jours un peu de temps et de recul pour ne pas se sentir trop incompris. La solution peut d’ailleurs être dans le monde professionnel aussi de se retrouver quelque temps entre expatriés qui viennent juste de rentrer !

Le retour au siège après une expatriation : la redescente

Oui c’est cruel !

En expatriation, vous êtes très souvent dans des structures de plus petites tailles avec un poste plus important, des responsabilités plus fortes…

Vous pouvez avoir une secrétaire, un chauffeur, etc. et si vous rentrez au siège d’une grande société, il va falloir « redescendre » et ce n’est pas toujours évident.

« Tu arrives au siège, tu n’es plus rien, il y a un sujet de fierté, de redescente. Avec des responsabilités opérationnelles, on a l’impression d’être important.

Au siège même si on est aussi important et même mieux payé, on ne voit pas les choses pareilles.

C’est comme être capitaine d’un petit bateau ou soldat d’un porte avion !

C’est une question d’ego, de perception, comme la queue VIP à l’aéroport ! On aime se sentir important. Mais au final, ça fait du bien de redescendre pour ne pas trop prendre le melon ! »

C’est un constat partagé par toutes les personnes qui rentrent dans les grandes structures au siège ! Il vaut mieux l’avoir en tête avant de rentrer même s’il faudra tout de même un peu de temps pour s’y faire ! Et puis humainement, ce n’est effectivement pas si mal de ne pas trop longtemps penser qu’on est les rois du monde 😉

Reprendre un rythme différent

Le retour au siège après une expatriation fait souvent passer d’un poste opérationnel à un poste plus corporate ce qui peut être compliqué …

Il faut s’y faire, même si on vous prévient qu’il peut y avoir un sentiment d’inutilité, de lenteur et du coup de « râlerie » (on est français ou pas !).

« La difficulté ça a été que c’était vraiment calme comme rythme par rapport à ce que j’avais connu avant »

« En expat, tu es sur le terrain, tu es dans un quotidien de faire tourner les choses, de mettre de l’huile dans les rouages. Au siège je faisais de la stratégie moyen long terme, ma décision ne va pas se voir tout de suite, c’est un rythme à prendre, ça peut paraitre un peu lent. »

Les avantages d’un retour au siège après une expatriation

business-idea-diagram-innovation-40218

Une fois qu’on s’est dit tout ça, vous avez peut-être envie de prendre vos jambes à votre cou et de repartir en courant !

Et pourtant, il y a bien évidemment des points positifs dans un retour (en France déjà !) et au siège aussi !

L’expatriation a permis :

  • dans certains cas d’avoir des postes de meilleurs niveaux au retour,
  • de donner confiance,
  • de donner de la crédibilité notamment d’une connaissance du terrain.

Le siège a aussi de l’intérêt pour la stimulation intellectuelle, la stratégie, le réseau :

« La stimulation intellectuelle, le niveau moyen des gens, se constituer un réseau, pas de stress opérationnel »

« C’est la gare de triage après un poste à l’étranger, pour remettre du contenu après de l’opérationnel en ayant du piquant intellectuel, pour être là où les choses se passent intellectuellement même si ça bouge moins ».

« Une meilleure appréciation de ce qui se passe dans ta boite, les grandes lignes de direction, une meilleure compréhension de la stratégie qu’en expatriaton où tu appliques les choses ».

Et puis aussi on n’y pense pas forcément mais un confort technologique : des emails, internet, le téléphone qui marchent !!

 

Comment réussir son retour au siège après une expatriation donc ?


What’s new ?

 

  • Mettez-vous très rapidement à la page de ce qui s’est passé en France

 

  • J’avais personnellement été voir les chefs de service pour qu’ils me briefent sur les choses importantes à savoir si la société (innovations produits, commerciales…),

 

  • Vous pouvez faire cette démarche pour vous remettre à la page de la culture francaise si besoin si vous travaillez dans le marketing, etc. Mais aussi les nouvelles normes, lois …
blur-book-stack-books-590493 (1)

calligraphy-freelance-freelancer-970193

Être moteur

 

  • Se demander ce qu’on veut faire pour le poste du retour : être moteur et acteur (quand on peut !!!)

 

  • Pour cela un accompagnement pour travailler ses forces, ses atouts, ses envies peut être utile


Garder des liens et la tête froide

 

  • Ne pas partir trop longtemps, faire des allers-retours siège / expatriation
  • Passer au siège de temps en temps, entretenir son réseau, …
  • Être humble !
Réseau professionnel

un retour au siège anticipé

Et aux entreprises ?

 

  • A eux aussi peut être de prévoir, anticiper ! Pour que les postes en expatriation ne soient pas qu’un jeu de chaises musicales qui peut créer des frustrations

 

  • Créer des pôles de transition dans les organisations pour les expatriés de retour en France avec des postes de manager transition par exemple

Et puis lisez l’article anti-stress pour arriver à prendre tout cela avec humour et détachement :  à chaque petite blague sur votre retour, la belle vie en expat (je l’ai déjà raconté mais le « alors pas trop dur de s’y remettre après 3 ans à rien faire » reste un grand moment, la pratique intensive de la méditation est alors nécessaire !)

Bon retour !



Ne ratez pas les prochains articles  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !



Aller plus loin

Vous avez envie d’aller plus loin pour trouver ou retrouver votre voie, pour connaître vos forces, vos motivations, pour apprendre à vous vendre…

Je peux vous aider dans des accompagnements personnalisés en ligne. Prenez RDV pour une séance diagnostic OFFERTE pour voir ensemble quel accompagnement vous permettrait de répondre à vos questions


AH Accompagnement

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amené à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles Et c’est au cours de cette 2ème expatriation au Moyen-Orient, que j’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne donc à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2019

Comments are closed.