profil generaliste travail

Profil généraliste, multipotentiel : la revanche !

Un profil généraliste, multipotentiel : qu’est-ce donc ?!


définition profil generaliste multipotentiel

Je veux changer de métier mais je n’ai pas de passion …

 

Ah le nombre de fois où vous me dites dans notre 1er call,

« si seulement j’avais une passion »

Ba oui, parce qu’on se dit qu’avec une passion, trouver sa voie serait vite un problème vite résolu :

  • tu aimes peindre, ba peintre !
  • tu aimes coudre, ba quelque chose dans le secteur
  • tu aimes la musique …

Bon je crois que vous voyez l’idée 🙂

Et bien sûr je n’ai pas pris les exemples au hasard pour comprendre que déjà, non, avoir une passion ne résout pas toujours tout puisque parfois il est difficile de vivre de sa passion, parce que d’autres fois la passion fonctionne bien comme moyen de détente mais moins comme travail, et que passion ne rime pas toujours avec vocation.

 

Pas de passion mais un, deux, trois centres d’intérêts

Alors s’il n’est pas besoin d’avoir de passion, il est utile d’avoir ce que j’appelle dans la méthode des 3 curseurs©  un POURQUOI.

Le pourquoi n’a pas à voir forcément avec vos passions mais avec :

  • vos centres d’intérêts
  • ce sur quoi vous lisez
  • ce qui vous « porte », ce qui vous touche et sur quoi vous auriez envie d’avoir un impact.

Le POURQUOI est lié donc à la question du sens au travail, du sentiment d’alignement.

Il ne fait pas tout, et il faut faire attention à ne pas « surestimer » l’importance du pourquoi. En effet, si vous travaillez dans un domaine qui vous plait mais :

  • avec un management et des horaires horribles, vous ne vous épanouirez pas.
  • dans des tâches qui ne vous intéressent pas, non plus.

Ma méthode propose ainsi 2 autres critères :

  • QUOI : ce que vous faites de vos journées
  • COMMENT : les conditions de travail, le salaire, etc.

Si vous voulez creuser ces 3 curseurs, je vous propose mon guide OFFERT pour commencer. 

Malgré tout le POURQUOI est donc à prendre en compte, sans le relier à des passions mais donc à ce qui vous intéresse, vous porte au quotidien.

 

Oui, mais je DOIS choisir !

Quand on attaque les centres d’intérêts, les sujets qui vous portent, qui vous tiennent à cœur, les choses changent !

Parce que là il ne s’agit souvent plus de « JE n’ai PAS » mais

« J’AI TROP » ! « TOUT M’INTERESSE »

Vous pouvez aimer aussi bien le développement des enfants que les musées, la périnatalité que la mode, la protection de l’environnement que la cuisine …

Pour les profils dits généralistes ou multipotentiels, on retrouve souvent le goût de la découverte d’un thème, l’envie de creuser, d’en savoir plus … mais pas forcément de devenir LE spécialiste. 

Je ne comprends que trop bien ces envies puisque j’ai :

  • un bac scientifique (D, oh my god, vieillesse !)
  • un BAC+5 en Histoire de l’Art&archéologie mais qui aurait pu être en biologie, psychologie ou une école de commerce
  • un mastère en marketing en école de commerce
  • un diplôme de life coaching
  • un diplôme de sophrologie

et j’ai travaillé : en agence de communication, dans une banque (pas longtemps !), dans les cosmétiques (un peu !), dans les études marketing (beaucoup !), dans la pub, comme prof quelque temps et me voici aujourd’hui !

La question difficile est parfois de réussir à trouver sa voie ou à « se construire une carrière » quand on est généraliste et pas spécialiste :

  • puisqu’on est justement intéressé par beaucoup de choses,
  • que le plaisir fort est celui de la découverte, de la nouveauté
  • et qu’on a tendance par conséquent à rapidement s’ennuyer. 

Les spécialistes vont avoir envie de creuser encore et encore le même sujet, les généralistes – multipotentiels vont plutôt avoir tendance à tourner la tête de côté pour dire « ah tiens un nouveau sujet j’adore » 🙂



Comment trouver sa voie quand on a un profil généraliste ?


LA METHODE DES 3 CURSEURS AH ACCOMPAGNEMENT

Comprendre son « fil rouge »

 

Ma méthode d’accompagnement comprend donc 3 curseurs© parmi lesquels certains changent plus que d’autres  :

  • Le POURQUOI que nous venons de voir peut changer beaucoup pour les profils généralistes, multipotentiels au gré de vos découvertes, de vos prises de conscience, de vos envies, de votre âge et c’est ici que votre parcours pourra avoir l’air « atypique » !
VOUS AIMEREZ AUSSI cet article :   Job crafting : améliorer votre quotidien au travail sans en changer

 

  • Le COMMENT change évidemment beaucoup dans une vie : vos exigences de salaire, l’endroit où vous voulez vivre, les horaires, « l’implication », etc. L’arrivée d’enfants change par exemple très souvent le rapport au travail.

 

  • En revanche, le QUOI, ce que vous aimez FAIRE dans votre travail, dans la vie, vos appétences et vos talents change peu.

Il est donc intéressant d’aller chercher votre fil rouge qui, si vous le comprenez, va vous guider, pour mener votre barque et pour « raconter » l’histoire auprès :

    • de vous déjà : comprendre qu’il y a une cohérence là où vous ne voyez que du chaos
    • de votre entourage : même si je vous conseille de passer outre leurs commentaires, pouvoir expliquer les choses à vos proches vous soulage souvent !
    • des recruteurs / clients !

Pour reprendre mon exemple, mon métier d’analyse marketing et celui d’aujourd’hui sont très proches dans le QUOI :

  • j’analyse, je scrute, des données pour comprendre un problème.
  • j’écoute pour comprendre le besoin client
  • je résous des problèmes
  • je propose des solutions

En revanche je le fais avec un sujet bien différent : je ne fais plus gagner de la part de marché à mes clients sur le marché du yaourt mais je vous aide à trouver un projet professionnel épanouissant. Autant vous dire que le sens y est beaucoup plus.

Et je le fais en étant indépendante, la manière de travailler me convient beaucoup mieux !

Mon fil rouge : j’aime écouter, analyser, comprendre pour résoudre des problèmes (d’où le bac scientifique, j’ai une grosse « passion » pour les équations !).

 

Choisir ce N’EST PAS RENONCER

Pour trouver votre voie quand vous aimez de nombreuses choses, de nombreux sujets, il est donc important de travailler ces 3 curseurs et de focuser sur la compréhension de votre fil rouge en sachant que sur le pourquoi, les choses vont changer, bouger.

Vous allez ensuite faire le choix dans les différents projets possibles.

 

Choisir ce n’EST PAS RENONCER

C’est choisir pour aujourd’hui, c’est la raison pour laquelle je parle de curseur dans ma méthode, vous allez ajuster les curseurs selon vos priorités AUJOURD’HUI et choisir le projet qui vous convient AUJOURD’HUI avec l’âge que vous avez, votre POURQUOI aujourd’hui, votre lieu de vie…

Et vous réajusterez les choses à mesure que vous évoluez, en connaissant ces critères, en sachant ce qui vous guide.


Comment construire sa carrière

et mettre en avant ses atouts de généraliste/multipotentiel ? 


profil generaliste multipotentiel la revanche

C’est bien gentil, mais les recruteurs préfèrent les spécialistes.

 

Au-delà de la difficulté de trouver sa voie, une autre des problématiques des généralistes est celle de valoriser leurs parcours face à des spécialistes.

Alors bien sûr il existe des offres d’emploi qui demandent encore des parcours très linéaires et spécialisés, il existe encore ancré (en vous aussi d’ailleurs!) l’idée que le spécialiste est meilleur, plus sûr, plus sérieux …

Et pourtant, le monde a besoin des généralistes AUSSI, et encore plus dans un monde qui se complexifie comme aujourd’hui.

 

Les atouts des généralistes : l’heure de la revanche 😉

David Epstein dans un excellent livre (Range : Le règne des généralistesPourquoi ils triomphent dans un monde de spécialistes) détaille ainsi de très nombreux exemples où les généralistes sont l’avenir dans un monde qui se complexifie et où l’accès au savoir est en revanche simplifié et accélérè. 

 

  • Une meilleure appréhension des systèmes complexes

Epstein explique que pour le golf ou les échecs, la méthode d’hyperspécialisation peut fonctionner puisqu’il s’agit de discipline où les situations sont peu changeantes.

Mais dans un monde changeant, apprendre des gestes uniques et répétitifs fonctionne moins bien que d’apprendre à réfléchir et à analyser des données complexes.

Les études ont ainsi démontré que lorsque les règles sont modifiées, les spécialistes ont tendance à se raccrocher à leurs connaissances au lieu de faire confiance à leur capacité d’adaptation et cela donne de bien moins bons résultats que les spécialistes qui vont chercher justement à s’adapter à la situation nouvelle.

Dans un monde qui évolue rapidement, la capacité d’appliquer l’apprentissage sans expérience est d’une valeur inestimable.

VOUS AIMEREZ AUSSI cet article :   Reconversion professionnelle : toutes vos questions !

 

  • Une capacité d’analyse plutôt que du savoir

Les généralistes qui changent plus souvent de thématiques connaissent moins « le fond » du sujet et vont plus l’appréhender comme un problème à résoudre sans forcément chercher quelle connaissance ils doivent « plaquer ».

Et pour reprendre cette phrase bien connue « un problème bien posé est à moitié résolu ».

En allant chercher à comprendre ce qui se passe, les causalités, au lieu de relier ce problème à du déjà-vu, déjà connu, le problème est généralement mieux résolu, et avec plus de souplesse et d’adaptation.

 

  • Créativité et innovation

Les généralistes s’intéressant à de nombreux domaines peuvent faire des ponts entre différents domaines, trouver une idée, une solution à un problème complètement en dehors du champ du sujet.

Il a ainsi été observé dans des résolutions de problèmes scientifiques qu’un mélange de spécialité fonctionnait mieux qu’un pool de spécialistes du même thème, fusse pour résoudre un sujet sur le thème en question.

Voici 2 exemples :

  • Les lauréats du prix Nobel sont 22 fois plus susceptibles d’avoir des activités annexes en tant qu’acteur amateur, danseur, magicien ou autre ! Les scientifiques reconnus au niveau national sont également beaucoup plus susceptibles que les autres scientifiques d’avoir un passe-temps totalement indépendant de leur domaine.
  • Napoléon avait un souci de conservation des aliments. Le problème échappait aux spécialistes les plus brillants de l’époque. Napoléon a alors décidé d’offrir un prix pour la recherche sur la conservation des aliments. Le gagnant, Nicolas Appert, était un homme à tout faire. Il a travaillé comme confiseur, vigneron, chef, brasseur, cornichon, etc. La technique qu’il utilisait consistait à placer les aliments dans une épaisse bouteille de champagne qu’il scellait et la plaçait dans l’eau bouillante pendant des heures.

Nous avons besoin de Spécialistes et de Généralistes, d’oiseaux & de grenouilles !

Le physicien et mathématicien, Freeman Dyson, a bien résumé les choses en disant « il est stupide de dire que les oiseaux (généralistes) sont meilleurs que les grenouilles (spécialistes) parce qu’ils voient plus loin ou que les grenouilles sont supérieures parce qu’elles voient plus profond.

Le monde est à la fois vaste et profond, nous avons besoin que les 2 collaborent pour l’explorer. »

 

Donc ne nous opposons pas mais prenez confiance, croyez en vous, apprenez à mieux vous connaître pour prendre confiance, comprendre vos cohérences, savoir les expliquer et apprendre à vous mettre en avant !


Pour aller plus loin !


Le Guide OFFERT pour commencer !

 

Le GUIDE OFFERT vous permet d’explorer  ma méthode des 3 curseurs©

Si vous avez tenté toutes ces méthodes et que vous sentez qu’il est temps de passer à l’étape supérieure, je vous accompagne dans le programme TROUVER SA VOIE, la Grande Aventure ! à :

  • connaître ces critères
  • faire émerger les projets à partir des critères
  • choisir le bon projet et le mettre en action

Le programme TROUVER SA VOIE formule enrichie est à présent éligible au CPF ! Je vous y accompagne sur une étape de plus !

Ne ratez pas les prochains articles, un mail toutes les semaines avec le nouvel article, un coup de coeur, un exercice, un partage pour avancer  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !


AH Accompagnement

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amenée à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles Et c’est au cours de cette 2ème expatriation au Moyen-Orient, que j’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne donc à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Comments are closed.