maylis dorn

Quelle formation pour une reconversion en architecture d’intérieur ?

L’interview d’aujourd’hui est un peu particulière puisqu’il ne s’agit pas d’une interview de reconversion mais de celle de Maïlys  Dorn, créatrice de H.O.M.E (Habite et Optimise Mon Espace). H.O.M.E a pour vocation d’aider les novices et les jeunes professionnels à comprendre en quelques semaines, les 80% du métier qui ne s’apprennent qu’en exerçant le métier.

 

Dans le cas d’une reconversion en architecture d’intérieur (comme dans beaucoup de reconversion d’ailleurs) une des questions clés va être celle de la formation : quelle formation faire ? comment la choisir ? quelle durée ?

Contrairement à certains métiers réglementés, le choix doit se faire entre de nombreuses formations en ligne plus ou moins longues et des formations en école qui peuvent durer 5 ans : difficile de s’y retrouver, d’autant plus difficile que les professionnels du métier ne sont pas du tout unanimes dans leurs conseils sur le sujet.

Au sein de cette « jungle », j’ai découvert Maïlys grâce à notre coach business (pour vous donner l’envers du décor !) et son discours très pragmatique m’a séduite. Mon objectif quand j’accompagne dans une reconversion est en effet de trouver un projet qui vous plait ET qui va vous dégager un revenu satisfaisant.

J’ai donc eu envie d’échanger avec Maïlys pour qu’elle nous partage sa vision du métier, ses conseils pour les futurs reconvertis, qu’elle nous parle de la formation d’architecte d’intérieur qu’elle propose.

Merci encore Maïlys pour cet échange !


La question qui tue : c’est bouché comme métier !


deva-williamson-TiSLq6Gbftg-unsplash

Bonjour Maïlys, pour commencer j’aimerais te poser une question (que j’ai aussi posée à Amélie dans une interview sur le métier d’architecte d’intérieur d’intérieur) parce qu’on le dit à chaque personne qui veut se lancer : « il y a déjà trop d’architectes d’intérieur  » ?

 

J’ai envie de dire qu’il y a trop de tout ! Derrière cette phrase,

on retrouve de la peur, quelqu’un qui veut dire « je n’ai pas assez de clients ». Donc la personne parle d’elle-même.

Il y a 37 millions de logements en France alors il y a du travail pour tout le monde et, comme le disait Amélie dans son interview, faire appel à un architecte d’intérieur est de moins en moins en luxe. Les émissions à la télé, le confinement ont participé à cette démocratisation.

Et avec le Covid le besoin d’être bien chez soi, qui est un besoin primaire, a été vraiment conscientisé. La demande a aussi pu augmenter avec l’achat de maisons en province.

Ce besoin n’est pas uniquement celui d’avoir avec une jolie décoration, même si cela est évidemment important, mais celui du bien vivre et de bien vivre ensemble dans les différents espaces de la maison : espaces de travail, espaces pour la famille, …

Ensuite ce qui existe déjà beaucoup, ce sont des gens qui font de la décoration et effectivement il est un peu difficile de vivre de ce métier.

 

Quelle différence fais-tu entre les 2 métiers ? 

Pour prendre une image culinaire, la décoration, c’est le glaçage et l’architecture d’intérieur, le gâteau.

L’architecte d’intérieur doit faire en sorte que le gâteau soit assez moelleux, pas trop cuit, etc. Pas qu’il soit juste joli même si c’est aussi important.

Et pour faire une architecture d’intérieur pertinente pour une maison, il faut prendre en compte :

  • Des concepts de maitrise d’espace
  • Et des connaissances de l’humain et de sa vie dans l’habitat

Et ça les gens ne savent pas le faire eux-mêmes et vont réellement avoir besoin d’un architecte d’intérieur pour améliorer les espaces alors que pour la décoration, c’est moins le cas.

Un client qui n’a pas beaucoup de budget va chercher à faire lui-même une nouvelle déco mais s’il veut optimiser son espace, il va avoir plus de mal et c’est là que l’on peut apporter une vraie expertise et avoir plus de clients


Les formations à l’architecture d’intérieur vues par Maylis Dorn



Et donc dans la formation H.O.M.E, qui est celle que tu recommandes pour commencer, tu apprends à faire le gâteau ?!

Oui et l’optimisation de l’habitat est une spécialisation qui est très peu abordée dans les écoles classiques d’architectures d’intérieur.

On va former à faire des hôtels, des commerces… mais l’habitat et les questions d’ergonomie sont peu travaillés.

On a ensuite des étudiants qui sortent d’école, qui ont fait des dossiers sur des restaurants, des lofts avec un budget illimité, des plages privées … des projets qu’ils n’auront jamais dans leur vie, ou du moins dans leur début de carrière.

H.O.M.E a pour vocation de former des architectes d’intérieur spécialistes de l’Habitat qui réfléchissent vraiment à toutes ces problématiques :

  • comment avoir une maison pratique et facile à vivre,
  • qui répond à mes problématiques du quotidien
  • et qui anticipe une évolution de mes besoins et de ceux de mes cohabitants, dans le futur.

 

Pour la formation H.O.M.E, les homers travaillent sur un projet réel, est-ce qu’il faut avoir des capacités particulières de dessin ou des outils particuliers comme des logiciels 3D ?

Non il ne faut aucune compétence particulière en dessin, nous avons des novices qui s’en sortent très bien !

On commence par du plan, tu traces des lignes avec la règle. On apprend à dessiner une porte et pour dessiner le mobilier, il y a tout un catalogue pour apprendre à dessiner un canapé, une plante, un évier, c’est très simple. Pour les perspectives, on a des cours très décomplexés.

J’enseigne le dessin parce qu’à l’école on passe trop vite en 3D, à des logiciels mais en fait le logiciel ne conçoit rien, on met un filtre qui empêche la créativité et la conception.

En apprenant à concevoir avec un crayon, on a zéro filtre entre le cerveau et le plan.

Et les plans sont beaucoup plus beaux qu’avec un logiciel !

Et même ensuite quand on devient professionnel, on n’est pas obligé d’utiliser des logiciels compliqués, le dessin fonctionne très bien. On peut aussi les utiliser de temps en temps ou les déléguer, car c’est très chronophage.

C’est vraiment une des clés de mon approche, du dessin et pas de 3D trop compliquée !

 

Quelles sont les autres clés de ton approche ? Qu’est-ce que tu souhaites transmettre à travers tes formations ?

J’ai pour ambition de former les meilleurs architectes d’intérieurs spécialistes de l’habitat qui deviennent une référence pour qu’un particulier qui a besoin de repenser l’intérieur de sa maison se dise « j’ai besoin d’un HOMER© ».

Dans le réseau HOMER©  que j’ambitionne de créer, il n’y a pas de concurrence, car chaque HOMER© apporte sa spécificité unique grâce à son expérience passée avant reconversion.

Ce n’est pas une franchise, mais un label avec une appartenance à une philosophie, une méthodologie et des valeurs :

  • Le sur-mesure
  • Le durable
  • Le rentable
  • Le partage

Et nous replaçons réellement l’humain au cœur du projet.

 

Il reste un aspect dont nous avons peu parlé, mais qui est évidemment clé aussi et sur lequel tu formes dans la suite des programmes : comment gagner sa vie !

C’est un des aspects qui manque souvent cruellement aux formations métiers comme le raconte Amélie dans sa formation pour devenir architecte d’intérieur.

Et oui, quand on crée son entreprise, il faut être conscient que se faire connaitre ça prend du temps.

Et il faut aussi être clair sur le fait qu’on va être responsable de « tout », on ne pourra pas se cacher derrière les autres en cas d’erreur.

Ensuite quand ce mindset est OK, les choses s’apprennent et c’est ce que nous faisons dans la suite de l’atelier HOME avec les programmes HOMER NINJA© et HOMER PRO© dans lesquels nous enseignons toutes les fondations d’une entreprise qui cartonne : bien faire un devis, le site internet, bien communiquer, déléguer… !

VOUS AIMEREZ AUSSI cet article :   Formations et reconversion

Mon conseil quand on pense qu’on veut devenir architecte d’intérieur est de commencer l’Atelier H.O.M.E. pour bien tester et sans quitter forcément son métier, cela laisse du temps ensuite pour choisir le bon moment pour faire une rupture conventionnelle, et bénéficier des droits au chômage dans le cadre de l’Aide à la Création d’entreprise, pour avoir le temps de créer et développer son activité sans trop de pression en faisant la suite de l’accompagnement.


Les atouts des reconvertis pour le métier d’architecte d’intérieur


formation reconversion architecte intérieur

Quels sont selon toi les atouts de profils reconvertis dans l’architecture d’intérieur ?

Dans le réseau HOMER©, tous les professionnels sont différents, certains sont plus sensibles au feng shui, d’autres sur les matériaux sains… et ce ne sont que des profils en reconversion et c’est une vraie richesse.

La richesse vient de leur expérience professionnelle passée d’une part :

  • Un ingénieur va savoir travailler en mode projet
  • Un comptable va savoir gérer son entreprise

Et de l’expérience personnelle d’autre part qui permet de comprendre ce que vivent les clients :

  • l’envie d’avoir un espace parent,
  • un espace de travail…

C’est plus simple de comprendre toutes ces demandes quand on a déjà vécu en couple, en famille, même parfois plusieurs couples ! Alors qu’à 21 ans quand on sort d’école et de chez ses parents, on n’a pas forcément toute cette richesse d’expérience en tant qu’Habitant, locataire, propriétaire, investisseur. Cette expérience de vie permet pourtant de mieux comprendre les problématiques de nos clients et c’est donc un atout.


Et vous aujourd’hui ?


Vous doutez

Si vous n’êtes pas encore complètement sûr de vouloir vous lancer dans le métier d’architecte d’intérieur, je vous propose pour commencer un guide OFFERT pour réfléchir aux critères de ce qui ferait le bon job pour vous.



GUIDE OFFERT 2021 AH ACCOMPAGNEMENT TROUVER SA VOIE


Vous bloquez !

Si vous sentez que vous avez besoin d’aller plus loin dans le démêlage, le programme TROUVER SA VOIE, la Grande Aventure ! est là pour ça et la formule enrichie est éligible au CPF.

Vous serez peut-être alors comme Audrey, Alexandra ou Stéphanie sûres de vous lancer et choisirez alors peut-être l’atelier HOME pour le faire avec bonheur (comme elles l’ont fait toutes les 3 suite à ma recommandation et elles en sont ravies! ).


Vous sentez que c’est le bon projet

Vous pouvez alors vous lancer dans l’atelier H.O.M.E (sans lâcher votre job !) et tester un projet en réél !

Vous pouvez aussi télécharger le guide OFFERT de Maylis 

Merci encore Maylis pour cet échange et cet enthousiasme à former à ce si joli métier !

Ne ratez pas les prochains articles, un mail toutes les semaines avec le nouvel article, un coup de coeur, un exercice, un partage pour avancer  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !


AH Accompagnement

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amenée à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles Et c’est au cours de cette 2ème expatriation au Moyen-Orient, que j’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne donc à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Comments are closed.