Emilie_Descamps_Bilan_Nutrition (1)

Reconversion en diététique, le témoignage d’Emilie

Un nouveau témoignage au sein des parcours de reconversion avec Émilie, que j’ai accompagnée il y a un peu plus de deux ans et qui lance sa reconversion comme diététicienne après avoir obtenu son BTS de diététique à distance !

Merci encore Émilie pour cet échange qui a eu lieu un dimanche matin début janvier 2023 avec les participants des programmes Trouver Sa Voie, la Grande Aventure passés et en cours, que je retranscris donc ici à l’écrit, comme j’ai pu le faire déjà pour Charline, Françoise, Caroline ou Stéphane que vous pouvez retrouver dans les articles précédents !


Pourquoi une reconversion vers la diététique ?

reconversion diététique témoignage (2)

 Bonjour, pour commencer, peux-tu nous nous dire pourquoi tu souhaitais changer de voie, quel est ton parcours professionnel initial ? 

Alors, pour planter un petit peu le décor, je travaillais en marketing dans l’automobile depuis presque 10 ans. Après une école de commerce, j’ai travaillé 5 ans à Paris, puis j’ai déménagé à Berlin.

 

J’aimais bien ce que je faisais, ce n’était pas trop douloureux pour moi d’aller au boulot, j’avais une équipe sympa, j’étais dans des conditions assez agréables, mais ça ne m’intéressait plus énormément.

Je fonctionne pas mal avec des challenges et ça ne me faisait plus vibrer.

Je me disais « Je suis beaucoup trop jeune pour en avoir marre de mon boulot. »

J’avais déjà essayé par moi-même  de trouver ce que serait mon nouveau projet, mais je partais un peu dans tous les sens.

Ma société a proposé un plan de départ et là, je me suis dit « c’est l’occasion ou jamais de partir dans de bonnes conditions et de tester quelque chose de nouveau ».

 

Qu’avais-tu déjà essayé de faire avant qu’on commence l’accompagnement ensemble ?

J’avais fait par exemple une formation « Do I want to become a manager ? » et ma réponse était « Non. » ! L’évolution que je souhaitais n’était pas verticale en marketing. J’avais envie de quelque chose qui a du sens pour moi.

Je m’étais dit « Bon, soit j’aide les personnes, soit j’aide la planète. » 

 

Alors pour passer de « j’aide les gens » à diététicienne, il y a eu plusieurs étapes, comment les résumerais-tu aujourd’hui ?

Je me souviens très bien à quel moment, c’est arrivé.

J’avais travaillé sur les valeurs que je souhaitais avoir, les centres d’intérêts et mes compétences, pour faire la liste des critères clés pour moi.

Dans tout cela, je parlais de santé, mais aussi de cuisine, de restaurants, etc.

En parallèle, l’accompagnement permet d’avoir un retour de nos proches et le métier de nutritionniste est alors apparu.

En lisant ça, j’ai vraiment eu le petit déclic en disant « Mais ça, c’est vachement bien », parce qu’effectivement, on a la cuisine, on a le conseil, mais aussi la santé.

Ça mêlait énormément des critères qu’on avait listés ensemble.


Devenir diététicienne : la formation

Quand tu as décidé de ce projet autour de la nutrition (en imaginant aussi plus tard pourquoi pas du conseil auprès des entreprises, des restaurants), la question de la formation s’est posée : il existe beaucoup de formations différentes, pourquoi le choix du BTS diététique ?

J’avais besoin de faire une formation et d’un diplôme reconnu, de monter en compétences, d’un temps d’apprentissage et de me familiariser avec tout ça. Honnêtement, ça ne prend pas trois semaines.

Concernant le choix entre l’Allemagne et la France, j’aurais pu faire une formation dans une école privée en anglais à Berlin, mais c’était plus long, plus cher et surtout le diplôme n’était pas reconnu par l’État. J’ai donc préféré la formation avec le CNED.

Il existe d’autres formations en ligne par ailleurs en diététique pour préparer le BTS.

 

C’était un des gros challenges de ton plan d’actions quand nous avons terminé l’accompagnement : comment tenir 2 ans à distance ?! Nous avions réfléchi à de nombreuses pistes. Quel bilan et quels conseils tires-tu de ces 2 ans ?

Alors ça passe très vite même s’il y a eu COVID au milieu qui a rendu les choses encore plus compliquées !

J’ai trouvé toute une communauté qui faisait le BTS diététique aussi à l’étranger et qui est là pour s’entraider et de se retrouver.

Les cours sont assez qualitatifs, mais on est vraiment livré à nous même. Au début, il a fallu que je comprenne comment m’organiser et cette communauté m’a beaucoup aidée pour ça.

Et ensuite, pour la motivation quotidienne, j’ai cherché un binôme ou un groupe de travail. C’était à l’époque complètement Covid, les bibliothèques étaient fermées, les cafés étaient fermés, il y avait un petit peu moins de possibilités. Et j’ai trouvé au sein de la communauté francophone de Berlin des étudiants dans la même situation.

J’ai eu plusieurs binômes qui travaillaient sur des sujets tous différents et c’était parfait. Quand on faisait nos pauses, on ne parlait pas de nos études, on faisait vraiment un break et on parlait d’autres choses ou alors des difficultés de bosser tout seul.

J’ai réellement vu, maintenant que je l’ai fait, énormément d’avantages à travailler ainsi parce qu’au final, j’ai pu m’organiser comme je voulais : je ne suis pas trop du matin par exemple et j’ai pu respecter ça !

 

Pour valider le BTS diététique, tu as dû effectuer des stages, as-tu eu des difficultés particulières du fait d’être à distance et/ou à l’étranger ?

C’est un peu compliqué d’avoir des stages en hôpital parce qu’il y a plus de demandeurs que de places disponibles. Donc, j’ai postulé partout en France et j’ai fait appel à mon réseau.

Et j’ai réussi à trouver tous mes stages.

Il y a des stages à faire en restauration collective où j’ai appris beaucoup. Mais les stages qui m’ont le plus apporté sont ceux en hôpital. J’ai eu mes premiers patients, et j’ai pu tester en réel que mon nouveau métier me plaisait complètement !

Dans l’accompagnement, on contacte des professionnels, on peut faire des immersions, mais ce moment où on est seule face au patient et qu’on se dit « vraiment, j’aime » permet quand même de se rassurer ! 

Le métier de diététicienne

reconversion diététique

Tu es en train de lancer tes premières consultations, comment te sens-tu ? Quels sont les principaux défis selon toi ?

Les défis, il y en a beaucoup. C’est un moment que j’avais beaucoup attendu, évidemment, d’en arriver là et de pouvoir lancer mon business.

Un des nombreux défis a été la création de mon site internet. Je m’étais dit « Il me faut un site Internet vraiment très simple pour expliquer qui je suis, d’où je viens et ce que je propose, mais je ne souhaitais pas passer trop de temps dessus »

Et ça ne s’est pas du tout passé comme ça !

Je me suis rendue compte que créer son site Internet quand on n’y connaissait rien, c’était en fait super compliqué et j’ai passé un temps fou à essayer de comprendre la structure et dans les méandres de WordPress !

J’ai réfléchi à me faire aider mais je me suis retrouvée un peu comme quand on attend dans une file d’attente depuis  deux heures en se disant « Je n’en peux plus, mais j’ai trop attendu, je ne peux pas m’en aller maintenant » !

 

Ahah l’image me parle beaucoup et j’ai passé aussi beaucoup de temps sur le sujet du site avant de me faire épauler ! Ne pas rester seule quand on se lance, pour les compétences, mais aussi pour la motivation est vraiment clé. Comment le gères-tu ?

Il y a une multitude de choses à faire et je me suis rapprochée de cercles d’entrepreneurs, ne serait-ce que pour avoir « des comptes à rendre à quelqu’un » ! Pour se fixer des objectifs, se challenger et partager.

 

Et comment te sens-tu par rapport à cette reconversion, ma question classique de « si c’était à refaire » ?

Je suis exactement là où j’ai envie d’être. Je me questionne sur la façon de faire, mais pas sur là où je suis. Je n’ai aucun doute que c’était une bonne solution pour moi et que j’ai bien fait de quitter mon marketing et de me reformer !

 

Tu as donc l’essentiel, le fameux « pourquoi » de l’entrepreneur, ensuite le projet se dessine au fur et à mesure effectivement et tu vas pouvoir tester, voir ce que tu préfères et le faire évoluer dans les années à venir.

C’est vrai que je ressens aussi le côté où il faut que j’y aille. J’ai pris du temps pour penser à ma stratégie, pour faire le site Internet mais il y a aussi l’envie d’y aller maintenant.

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin sur les thèmes abordés avec Emilie :

 

  • pour la question de la formation : bien la choisir, s’organiser, etc. Vous pouvez retrouver des informations et des idées dans cet article sur la formation et la reconversion.
  • Parce qu’Emilie n’est pas la seule à avoir besoin de motivation dans ces moments, j’ai mis en place en discutant avec d’anciens accompagnés le programme Garder le Cap pour tenir le coup pendant les formations ou les mois de lancements d’entreprise !

 

  • Mais j’accompagne aussi à la création d’entreprise dans les programmes Envole Moi Entrepreneur à travailler votre offre, votre clientèle cible et les moyens de vous faire connaître avec un objectif simple : les premiers euros au plus vite !

 

Mais avant d’en arriver là, il faut trouver le bon projet, et je vous propose donc de réfléchir aux critères clés pour vous dans votre futur projet à travers ce guide OFFERT : 


Si vous sentez que vous avez besoin

  • d’aller plus loin dans le démêlage,
  • de valider que ce projet est le bon

c’est ce que nous faisons dans le programme TROUVER SA VOIE, la Grande Aventure !

reconversion diététique emilie

Vous pouvez la retrouver sur site son internet qui mérite ce temps passé parce qu’il est vraiment top !

et la suivre sur la page Facebook de Emilie Descamps

Voici la présentation d’Emilie :

Je vous accompagne afin de faire de votre alimentation, votre meilleure alliée santé. 

Notre alimentation est indissociable de notre santé, c’est pourquoi chacun de nous doit trouver son équilibre en fonction de ses goûts, ses tolérances, son rythme de vie et de ses sensations alimentaires. Cet équilibre doit concilier bien-être, santé et plaisir. En tant que professionnelle de santé spécialisée en nutrition, je vous aide à trouver le vôtre de façon saine et durable.

En consultation à domicile ou en téléconsultation, je vous accompagne avec des suivis individuels et des ateliers en groupe. 

Ne ratez pas les prochains articles, un mail toutes les semaines avec le nouvel article, un coup de coeur, un exercice, un partage pour avancer  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !

AH ACCOMPAGNEMENT SEPT 2021

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amenée à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles J’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne donc à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Tags: No tags

Comments are closed.