manque de reconnaissance au travail

Je manque de reconnaissance au travail : quelles solutions ?

Le manque de reconnaissance est la 3ᵉ cause d’insatisfaction au travail après le stress et les questions financières*.

 

C’est effectivement un des thèmes que vous abordez souvent quand nous travaillons sur ce qui vous empêche de vous épanouir aujourd’hui dans votre emploi.

Si la reconnaissance au travail est donc fondamentale dans le domaine professionnel, elle prend ensuite différentes formes allant des éloges verbaux et des retours positifs aux récompenses tangibles telles que des promotions, des bonus, des hausses de salaire.

 

Si vous avez donc aujourd’hui l’impression de manquer de reconnaissance, et que vous en souffrez, je vous propose donc de voir ensemble :

  • les formes de reconnaissance attendue et possible,
  • la manière d’aller les chercher si besoin !
  • et les moments où ce manque de reconnaissance est « problématique »

 

* Etude mai 2023 Pour collecter les données de ce rapport, Capterra a mené une enquête en ligne en juillet 2023 auprès de 6 091 employés allemands, australiens, britanniques, canadiens, français et mexicains. Le panel français était composé de 1 007 répondants.


Manque de reconnaissance au travail : comment affiner le diagnostic ?

manque de reconnaissance au travail comment faire

Derrière la notion de « manque de reconnaissance au travail » peut se cacher au final plusieurs choses et il est donc intéressant, si vous vous dites aujourd’hui que ce manque de reconnaissance vous plombe le moral, d’affiner un peu le diagnostic pour pouvoir ensuite agir de manière cibler (quand c’est possible !).

 

Manque de feedback (positifs !), de clarté

Le manque de reconnaissance le plus « classique » est lié à l’absence de retours positifs sur vos performances et vos contributions. L’absence de commentaires constructifs conduit très souvent à une perte de motivation.

Un manque de clarté sur les attentes et les réussites rend difficile aussi la reconnaissance appropriée des réalisations individuelles.

 

Manque de reconnaissance formelle : salaire ou évolution professionnelle

Une autre forme de reconnaissance classique passe par des récompenses, des promotions, des hausses de salaires, des évolutions de carrière. Quand malgré vos efforts, rien de tout cela n’arrive, un sentiment de stagnation et de dévalorisation peut logiquement naitre en vous.

 

Talents sous-exploités, inexploités

L’absence d’opportunités de développement professionnel peut être perçue comme un manque de reconnaissance, mais aussi donner une sentiment de frustration parce que les compétences et les talents ne sont pas reconnus ni utilisés de manière optimale.

 

Manque d’autonomie, micro management, manque de participation aux décisions

Vous pouvez aussi vous sentir en manque de reconnaissance si vous n’êtes pas consultés ou impliqués dans le processus décisionnel, en particulier lorsqu’il s’agit de questions qui vous concernent directement.

Un manque de compréhension des décisions, un manque d’autonomie dans les décisions, un management trop présent donnent aussi ce sentiment.

 

Manque de reconnaissance en tant que personne

Vous pouvez vous sentir peu reconnu en tant que personne, « qu’être humain » quand l’entreprise pressurise trop, quand la charge de travail dépasse de manière significative ce qui est raisonnable sans reconnaissance appropriée.

 

Manque de reconnaissance « statutaire »

Enfin, vous pouvez manquer de reconnaissance, pas tant dans votre poste, mais dans le statut que vous donne votre métier, dans le regard des autres quand votre métier ne vous semble pas assez prestigieux.


Comment agir contre le manque de reconnaissance au travail ? 

agir contre le manque de reconnaissance

Les conseils donnés aux entreprises

Le manque de reconnaissance est un problème bien identifié en entreprise et travaillé auprès des managers notamment pour éviter les démissions qu’il cause.

Il existe de nombreux partages de bonnes pratiques, de formation, de livres pour les entreprises et les managers autour de cette question du manque de reconnaissance et l’on conseille ainsi :

  • Encourager une Culture de la Reconnaissance : Travaillez avec les leaders et les gestionnaires pour promouvoir une culture organisationnelle qui valorise la reconnaissance. Encouragez des pratiques régulières de félicitations et de remerciements au sein de l’équipe.
  • Mettre en Place des Programmes de Reconnaissance Formelle : Proposez la création de programmes officiels de reconnaissance, tels que des récompenses pour les performances exceptionnelles, des distinctions mensuelles, ou des célébrations d’anniversaires et d’ancienneté.
  • Formation en Communication : Fournissez des formations en communication pour les gestionnaires et les employés afin d’améliorer la manière dont les retours sont donnés et reçus. Une communication positive et constructive peut contribuer à créer un environnement de travail plus valorisant.
  • Établir des Objectifs Clairs : Assurez-vous que les attentes sont claires et que les employés comprennent comment leurs contributions contribuent aux objectifs de l’entreprise. Cela peut renforcer le lien entre les efforts individuels et la réussite globale.
  • Soutien au Développement Professionnel : Travailler avec les responsables des ressources humaines pour mettre en place des programmes de développement professionnel, tels que des formations, des mentorats et des opportunités de progression de carrière basées sur le mérite.
  • Encourager le Feedback Constructif : Favorisez une culture où le feedback constructif est encouragé et bien accueilli. Cela permet aux employés de grandir professionnellement en comprenant leurs domaines de force et d’amélioration.
  • Réviser les Politiques de Rémunération : Si le manque de reconnaissance est lié à des questions de rémunération, proposez une révision des politiques de salaire et d’avantages pour garantir une rétribution équitable en fonction des performances.
  • Promouvoir la Participation aux Décisions : Encouragez la participation des employés aux processus décisionnels, en particulier lorsqu’il s’agit de questions qui les touchent directement. Cela peut accroître leur sentiment de valeur et de reconnaissance.
  • Favoriser l’Équilibre Travail-Vie Personnelle : Soutenez les initiatives visant à promouvoir l’équilibre travail-vie personnelle, comme des horaires de travail flexibles, des jours de congé, ou des avantages favorisant le bien-être des employés.
  • Promouvoir la Collaboration et la Reconnaissance Entre Pairs : Encouragez les employés à reconnaître les contributions de leurs collègues. Mettez en place des pratiques qui favorisent la collaboration et la reconnaissance mutuelle au sein de l’équipe.
  • Écouter et Agir : Faites en sorte que la direction écoute activement les préoccupations des employés et agisse en conséquence. La prise en compte des commentaires contribue à instaurer un climat de confiance et à montrer que les opinions individuelles sont valorisées.

 

Ce que vous pouvez faire VOUS pour VOUS !

Mais comme, malgré tous ces conseils, il est parfois difficile de faire bouger les lignes en interne, je voulais vous proposer des solutions pour réussir à faire bouger les choses de votre coté quand vous êtes en souffrance.

Je vous propose ces solutions étant entendu tout de même que certaines entreprises / manager sont peu à même d’évoluer et que la meilleure solution est parfois d’en changer plutôt que de se fatiguer.

Mais parfois aussi on n’ose pas, alors qu’on peut tenter de faire évoluer les choses.

 

Le manager n’est pas (toujours) un mauvais bougre !

Avez-vous déjà tenté de :

  • Initier une conversation avec votre Manager pour discuter de vos contributions, de vos réalisations et exprimer votre désir de recevoir plus de feed-back positif. Soyez spécifique sur les domaines où vous aimeriez voir des retours positifs.
  • Proposer un système de feedback régulier s’il n’existe pas ?  Pourquoi ne pas mettre en place un suivi régulier avec votre manager pour discuter de vos progrès, de vos objectifs et recevoir des commentaires constructifs. Cela peut créer un dialogue ouvert sur la reconnaissance.

Les managers sont parfois formés, parfois pas. C’est dommage, mais c’est la réalité et ils ne sont pas tous mal intentionnés, mais sont aussi des êtres humains « normaux » pas forcément habitués à dire les choses bien faites dans la vie.

Est-ce que vous le faites-vous dans votre vie personnelle ? Dire à vos conjoints, enfants ce qu’ils ont bien fait et pas uniquement ce qu’ils n’ont pas fait ? Certains oui, beaucoup non parce que nous sommes un peu formatés ainsi !

Alors parfois en parler avec son manager peut changer les choses, pour vous et pour les autres !

(ça marche aussi en couple 😉😏)

 

Vous êtes acteur de votre carrière

Nous pensons souvent que les managers, RH sont là pour suivre notre carrière, nous mettre aux meilleurs postes, suivre nos avancées …

Et une fois encore, c’est parfois le cas, parfois pas parce que certains n’ont pas envie, mais aussi parce que certains n’ont pas le temps, les outils, …

 

Donc soyez votre meilleur ambassadeur,

cela ne veut pas dire devenir un requin, mais :

  • Documentez vos réalisations : tenez un journal de vos réalisations professionnelles, projets réussis, et contributions significatives. Partagez ces informations avec votre manager et les ressources humaines pour mettre en évidence votre impact positif.

 

  • Participez activement aux Évaluations de Performance : soyez proactif lors des évaluations de performance. Mettez en avant vos accomplissements, décrivez comment vous avez dépassé vos responsabilités, et discutez de vos objectifs pour le futur.

 

  • Engagez-vous dans votre développement  : exprimez votre intérêt pour le développement professionnel et discutez avec les ressources humaines des opportunités de formation, de mentorat ou de programmes de croissance au sein de l’entreprise.

 

  • Explorez des opportunités de mentorat : cherchez des mentors au sein de l’entreprise qui peuvent vous guider et vous conseiller. Les mentors peuvent jouer un rôle crucial dans la reconnaissance et le développement professionnel.

 

L’objectif de toutes ces actions va être de pouvoir travailler sur la connaissance de vos talents, de vos atouts pour vous et pour votre entreprise pour les développer, les valoriser, les faire reconnaître en étant au bon poste, au bon salaire.

Cela permet d’agir sur la reconnaissance de vos talents, de vos atouts, financière, statutaire parfois.

 

Une fois encore, pour avoir travaillé plus de 15 ans en entreprise, je sais qu’il ne s’agit pas du monde des Bisounours et que cela ne sera pas toujours possible en interne.

Mais cela vaut la peine d’être tenté si vous ne l’avez jamais fait, cela sera dans tous les cas la base pour partir sinon en recherche d’un emploi à votre mesure !

Quand on attend « trop » de reconnaissance

Bien que la reconnaissance au travail soit essentielle, il est également crucial de reconnaître les signes indiquant que l’attente de reconnaissance devient « excessive ».

 

Un lien à la figure d’autorité à travailler

 

La relation entre la figure paternelle/maternelle, la figure d’autorité et la figure patronale est complexe est multifacette.

Les expériences passées avec les parents peuvent influencer la manière dont une personne perçoit, interagit et réagit aux figures d’autorité dans le contexte professionnel. Ces liens peuvent être conscients ou inconscients, et leur compréhension peut contribuer à une croissance personnelle et professionnelle plus éclairée.

N’étant pas psychologue et pour ne pas entrer dans un mode « psychologie de comptoir », je ne me permets pas de développer trop cet aspect, mais quand il y a eu un manque de reconnaissance, une dévalorisation de la part des parents, ou de professeur, il peut y avoir un besoin de reconnaissance, de « validation » extérieur » fort qui va particulièrement s’exprimer au travail. Il est parfois intéressant de s’interroger sur cette question si vous voyez un schéma de répétition autour de ce thème.

 

La place du travail dans votre vie

Dans les envies de changements professionnels, certains freins viennent du regard extérieur.

Que vont penser vos amis, vos parents de ce métier qui vous fait envie ? quel rang social et donc quelle reconnaissance sociale avec ce nouveau métier ?

Ici, la réponse n’est pas extérieure, mais en vous : quelle place allez-vous accorder à ce critère vs tous les autres ?

Parce que oui, le travail apporte de la reconnaissance sociale, mais aussi celles de vos clients par exemple, ou du plaisir, ou du challenge intellectuel …

 

Dans la méthode des 3 curseurs© que j’ai créée pour vous aider à trouver un travail épanouissant, je vous fais réfléchir à tout cela pour ajuster VOS curseurs. Etre bien dans son job, c’est savoir ce qui est clé pour VOUS et il n’y a pas de bonnes et mauvaises réponses. Mais peut-être que pour vous sentir plus en accord sur vos valeurs,

vous lâcherez un peu de reconnaissance sociale dans les dîners.

Je l’ai fait en quittant le marketing pour le coaching ! Quel bonheur dans mon quotidien ! Mais dans les diners j’ai parfois le « ah t’es coach en fait !! » un peu entendu chez certains, et aussi d’autres fois de « l’admiration » et en tout cas de l’intérêt d’avoir osé bouger et d’accompagner au quotidien à le faire.

Et peut-être qu’au contraire, cela sera trop important et vous ne le ferez pas, mais il est important de s’y attarder, de vous questionner et de vous dire que la reconnaissance n’est qu’un des critères.

Pour aller plus loin

Il est important de reconnaître que chaque individu réagit différemment au besoin de reconnaissance.

Et donc de comprendre ce qui se joue pour vous, comment vous pouvez agir pour être acteur de votre vie professionnelle en allant chercher du feedback, des évolutions, comprendre la place que prend la reconnaissance vs d’autres facteurs d’épanouissement …

 

Pour comprendre si ce besoin de reconnaissance est le seul problème, si vous pouvez améliorer la situation ou si vous devez plutôt penser à changer de poste, je vous propose de commencer par ce test :

Si vous avez besoin d’aller plus loin, d’un accompagnement pour retrouver le sourire au travail, vous pouvez retrouver les programmes par ici :

logo ah accompagnement (150 × 150 px) (500 × 500 px)

Ne ratez pas les prochains articles, un mail toutes les semaines avec le nouvel article, un coup de coeur, un exercice, un partage pour avancer  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !

AH ACCOMPAGNEMENT SEPT 2021

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amenée à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles J’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne donc à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Tags: No tags

Comments are closed.