AURELIE HAUTEUR

Témoignage de reconversion comme agent immobilier : Aurélie

Je continue aujourd’hui mes témoignages de reconversion avec Aurélie qui commence tout juste sa reconversion d’agent immobilier après une carrière en agence media.


Pourquoi avoir quitté les agences medias pour l’immobilier ?

reconversion agent immobilier

Bonjour Aurélie, merci pour ce témoignage.

Pour commencer est-ce que tu peux nous raconter ce qui t’a amenée à travailler en agence media ?  

Le hasard !

J’étais en école de commerce et pour un stage, j’ai mis mon CV en ligne. Havas Media m’a contactée. Ils cherchaient un stagiaire presse et ça s’est très bien passé.

Puis quand j’ai terminé l’école, j’avais gardé de très bons contacts et j’ai été embauchée au département presse.

J’avais choisi la spécialisation marketing pub en école donc il y avait une certaine cohérence quand même !

 

Le métier en agence t’a-t-il plu au début ?

Oui, au début j’ai bien aimé, il y avait beaucoup de contacts, beaucoup à apprendre.

Les 3 premières années se sont bien passées. Puis j’ai changé de poste en pensant « évolution de carrière » et j’ai intégré un poste de conseil plurimédia.

Ce poste me plaisait moins, il y avait moins de solidarité et j’ai senti que ça me gênait. Ça correspondait moins à ma personnalité.

J’ai ensuite changé de postes plusieurs fois et après 10 ans j’ai été contactée pour une autre agence. 10 ans au même endroit dans le milieu des agences c’est ENORME !

 

Et c’est avec ce changement d’agence que les choses se sont « gâtées » ?

Exactement, j’ai changé d’agence et là ça été le 2ème choc parce qu’Havas c’était ma famille !

Et la relation aux autres prime pour moi-même parfois même sur le job en lui-même.

Tout a été compliqué dans ce nouveau job : les secteurs sur lesquels j’ai dû travailler, la manière de travailler, le fonctionnement des équipes …

Le fossé s’est creusé entre ce que je suis et ce qu’on me demandait d’être et de faire.

Ça m’a mise dans un doute énorme, mais je ne savais pas ce que je pouvais faire d’autres puisque je n’avais fait que ça et puis j’avais aussi peur de lâcher mon salaire.


Décider de se reconvertir en agent immobilier :

le processus !

AH Accompagnement (6)

Alors comment as-tu réussi à changer de voie ?

Ça s’est fait en 2 temps.

Au début j’allais mal mais je n’étais pas dans un état d’esprit qui me permettait de passer à autre chose.

J’ai à ce moment là fait un mini-coaching qui m’a permis d’amorcer un peu le changement et de me mettre à l’écoute de moi et de me dire que de ce vide sortirait quelque chose !

Mais je restais tout de même vraiment bloquée.

 

Qu’est ce qui te bloquait à ce point ?

Je pense qu’il y a un truc lié à l’éducation.

Mes parents font partie des gens qui disent « la vie c’est pas simple, il faut s’accrocher, c’est déjà bien d’avoir un boulot ». La notion de plaisir au travail n’est pas naturelle du tout.

Et puis un manque de confiance quand au boulot tu es tirée vers le bas.

 

Alors comment as-tu dépassé ce blocage ?

Et bien le destin m’a un peu aidée !

J’ai finalement décidé de changer de travail en rejoignant une autre agence pour me laisser le temps de souffler et de préparer ce futur.

Et puis là, par un concours de circonstances, l’histoire s’est arrêtée avant même de commencer et je me suis dit que c’était un signe !

Au final je crois que j’étais prête à enclencher la réflexion.

Je suis allée voir une sophrologue, j’ai commencé à réfléchir sur ce qui me plairait de faire et très rapidement sont arrivées 2 pistes : l’immobilier et travailler avec des enfants.

 

Et alors comment as-tu fait pour choisir entre les 2 projets ? Au hasard ou pas ?!

Non, c’était un peu le fouillis dans ma tête !

Je savais qu’il fallait me faire accompagner, j’ai démarré un accompagnement avec une personne qu’on m’avait recommandée.

Je crois que j’avais vraiment besoin de ce cadre, un process établi.

C’était très rassurant pour moi.

 

Comment avez-vous avancé sur ces projets ?

Je lui ai dit mes 2 projets possibles mais je voulais faire le travail comme si je n’avais pas d’idées, je voulais explorer.

A découvrir aussi :  Ikigai : la méthode, comment trouver son Ikigai ?

De là il y a eu plein d’autres idées qui ont germé, comme kiné mais la reprise d’études m’a freinée.

J’ai écarté des idées au fur et à mesure.

La voie des enfants, je l’ai exploitée en gardant une petite et je me suis rendue compte que ce n’était pas pour moi.

La voie de l’immobilier est revenue parce qu’elle correspondait à pas mal de mes envies.


Les étapes d’un accompagnement


Aurélie nous dit qu’elle a eu besoin d’un cadre pour avancer.

Un accompagnement est là effectivement pour vous aider de manière guidée en vous apportant du support séance après séance sur un programme construit pour vous permettre d’étudier toutes les composantes d’un projet.

Vous savez donc à la fin remplir cette grille !

 

Le programme TROUVER SA VOIE est là pour vous accompagner aussi sur l’état d’esprit qui permet le changement et qui est clé pour la réussite de votre projet !

Avec un bonus CONFIANCE en SOI et un autre Gestion/équilibre du temps d’une part mais aussi des exercices de relaxation, de développement personnel pour dépasser les croyances limitantes qui peuvent surgir tout au long du processus !


grille projet AH accompagnement

Le programme TROUVER SA VOIE est fait pour répondre à ces questions



Se reconvertir au métier d’agent immobilier : la réalité !


agent immobilier pour et contre du métier

Et alors comment s’est déroulée concrètement ta reconversion en agent immobilier ?

Je cherchais un appartement et donc j’ai parlé à ce moment-là à des professionnels, j’ai pris de l’information auprès de gens avec qui j’étais en affaires.

J’ai vu des agences et des indépendants mais j’ai rejoint une agence dans un groupe pour me former. Je ne voulais pas me lancer en touriste.

En agence, c’est plus dur financièrement mais si on veut après on passe en indépendant !

Et puis les personnes qui avaient géré la vente de mon appartement m’avaient dit que mon profil les intéressait et effectivement quand je les ai recontactées elles m’ont embauchée !

 

Qu’est-ce que tu aimes dans ce métier d’agent immobilier ?

J’aime être au contact des gens, rentrer dans leur vie, faire visiter.

J’aime être en mouvement? ne pas avoir toujours les fesses vissées à ma chaise !

Et j’ai gardé un contact client avec la volonté de lire les lignes et entre les lignes. Ça c’est proche de ce que je faisais et de ce que j’aimais faire avant !

C’est un travail diversifié, pluridisciplinaire, je me serais ennuyée dans quelque chose de répétitif.

J’aime aussi travailler avec des gens qui m’encouragent, qui sont dans la transmission.

 

Et qu’est ce qui est plus difficile ?

C’est un peu requin avec de la concurrence les uns les autres mais ici ça s’explique ce qui n’était pas le cas avant où les tensions étaient plus fortes.

Maintenant il faudra que je fasse mes preuves mais c’est chouette de se lever et d’avoir envie d’aller au travail.

Financièrement c’est compliqué, parce qu’il y a eu les grèves et le COVID.

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut faire une reconversion dans l’immobilier ?  

Quand on pense immobilier, on pense vie des gens, passer une étape forte etc. Et c’est le cas, quand ça marche ! Mais c’est le résultat d’un long travail avant pour conclure.

C’est une reconversion attractive parce qu’on peut y aller sans avoir de cursus dans l’immobilier, c’est accessible sans reprise d’études donc on pense que c’est facile et il y a le côté sympathique « Stéphane Plaza »

Dans la vraie vie, il y a des tâches ingrates, il y a un rythme soutenu, il faut une pêche d’enfer !

L’agence ouvre de 9h30 à 19h y compris le samedi. En dehors des créneaux agences on peut faire visiter à 20h donc attention si on a des contraintes de planning forte !

Il y a beaucoup de prospection téléphonique : appeler des particuliers qui ne veulent pas forcément passer par une agence, mettre des tracs dans les boites aux lettres, être bien avec les gardiens, entretenir la présence à l’esprit, faire du porte à porte …

Et parfois ça ne porte pas !

 

Et en termes de profil, de compétences requises ? 

En termes de compétences, il faut être organisé, rigoureux, faire en sorte que l’agence soit en présence à l’esprit, développer un argumentaire, être rassurant, avoir des connaissances juridiques, en bâtiment, parce que c’est un métier très règlementé.

A découvrir aussi :  Auto-coaching : si vous voulez changer de job !

Ce n’est pas un boulot de planqué, pas un boulot derrière son ordinateur !

C’est bien si on aime que ça bouge !

 

Et ma question de la fin : et si c’était à refaire ?

Pas de regret même si tout est tout frais encore !

Pour rien au monde je ne me remettrai dans des états pas possible à cause du boulot !

Je vois des collègues qui ne font que me conforter dans ce choix, je ne retournerai pas faire la même chose.

J’ai le sentiment d’avoir fait les choses en me posant les bonnes questions.

J’ai compris que mon parcours d’avant était fait de hasard, j’ai un peu suivi le mouvement. C’est fait de devoir et pas d’envie.

L’accompagnement m’a aidée à remettre du positif aussi sur mon parcours, à ne pas y voir que du mauvais !

Maintenant, je me suis lancée, je n’ai pas trop de doute sur ce métier pour moi mais il peut y avoir des choses extérieures qui arrivent et on verra !

Le plus dur c’était d’arrêter ce que je faisais, si j’ai été capable de le faire une fois, je pourrai rebondir à nouveau !

Trouver sa voie et trouver du sens !


Je remercie Aurélie pour ce témoignage très riche !

Pour ceux qui sont tentés par une reconversion comme agent immobilier notamment avec un témoignage sans fard !

Et puis aussi pour les étapes de cette transformations qui ne s’est donc pas faite en un jour parce que chacun a besoin de « son temps » pour avancer. C’est plus ou moins long selon les personnes et les blocages.

Aurélie a pu être bloquée par le fameux :

Alors c’est vraiment MON CHEVAL DE BATAILLE et Aurélie n’est pas la seule à lutter contre cette injonction mais vraiment oui on PEUT mais même ON DOIT être épanoui au travail parce qu’on y passe une grande partie de notre vie… et que le travail ça peut aussi nous faire du bien !

Alors pas besoin d’avoir de grandes passions pour ça mais effectivement de partir à l’écoute de soi.

Plus facile à dire qu’à faire on est bien d’accord 😉

VAINCRE LA PEUR DU CHANGEMENT

Trouver Sa Voie AH Accompagnement (1)

Si vous aussi vous avez envie de vous épanouir au travail, je vous propose un chemin en 3 étapes :

 

  • UN GUIDE  : les 3 premières étapes guidées pour trouver son projet

 

  • ET DES ACCOMPAGNEMENTS si vous sentez qu’un accompagnement est nécessaire parce que vous avez déjà lu tout ça mais que ça tourne en boucle dans votre tête. Prendre RDV pour 45 Mn DIAGNOSTIC offertes pour voir si effectivement un accompagnement serait utile pour vous aider !

Ne ratez pas les prochains articles  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !



Aller plus loin

Vous avez envie d’aller plus loin pour trouver ou retrouver votre voie, pour connaître vos forces, vos motivations, pour apprendre à vous vendre…

Je peux vous aider dans des accompagnements personnalisés en ligne. Prenez RDV pour une séance diagnostic OFFERTE pour voir ensemble quel accompagnement vous permettrait de répondre à vos questions


AH Accompagnement

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amené à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles Et c’est au cours de cette 2ème expatriation au Moyen-Orient, que j’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne donc à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2020

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués*