témoignage trouver sa voie cuisine
témoignage trouver sa voie cuisine
Françoise
Accompagnement Trouver Sa Voie (au retour en France)
De la finance à la cuisine : Françoise !

Qu’avez-vous aimez dans l’accompagnement « Trouver sa Voie » (après une expatriation) ? 

L’opportunité de revoir son parcours professionnel en entier et de dire tout, de tout rêver, et avec l’appui de quelqu’un qui est neutre et a à la fois les compétences du bilan professionnel/coaching et aussi sa propre expérience professionnelle.

Une écoute avec de la compassion, on se sent soutenu et on avance sur la réflexion de projet professionnel pour aboutir à des actions concrètes. Une approche sur mesure, avec des petits exercices qui aident sur les points faibles. Pour moi c’est un bon support suite à mon retour en France après 25 ans en GB, à un moment où je veux aussi changer de parcours professionnel

Pouvez vous nous dire en quoi les bilans sont personnalisés et en quoi AH Accompagnement était vraiment ou pas disponible, ce que cela change pour vous ?

– les exercices par exemples sur la confiance, la méditation
– pouvoir soumettre mes pensées, mes doutes sur des options (par exemple lorsque l’on a discuté de travailler chez Naturéo) et avoir votre écoute et votre point de vue, clair, ouvert mais qui m’aide à avancer vers mon objectif.
– le temps variable entre les sessions, lorsque j’avais besoin de plus de temps.
– Retour rapide quand j’envoie un mail.

Pour moi cela instaure un climat de confiance. Pouvoir tout dire, entendre des suggestions utiles, voir que mon projet peut tenir la route. Une écoute sympathique mais qui est aussi efficace et m’a donné des retours utiles sur ma façon de penser/voir les choses.

Que pensez-vous du fait que le bilan se fasse en ligne ?

Satisfaite. Bien sur ce serait bien d’avoir pu le faire face à face, mais la vidéo marche plutôt bien, la flexibilité des horaires et le fait de ne pas avoir à se déplacer compensent bien. Même pour partager les documents, c’est assez pratique.

Dernière question, auriez-vous été aussi loin, auriez-vous fait ces changements sans accompagnement ? ou seule avec un livre et des questions mais sans séance d’accompagnement personnalisé ?

Non je ne pense pas, et c’est la raison qui m’a poussée à me tourner vers vous. Je n’avais pas trouvé cet appui dans les structures locales (une association pour l’aide à l’emploi m’avait dit que je savais déjà ce que j’aimais et qu’il fallait que ‘j’y aille’ mais je ne me sentais pas faire cela sans accompagnement). »