fée maison with love reconversion

Reconversion gîte et restauration : le témoignage de Frédérique !

Tout comme Françoise, le témoignage de reconversion que je vous partage aujourd’hui est une reconversion après « quelques années ! » de carrière dans la finance pour aller vers le monde de la restauration, de la cuisine et à la fin ouvrir des gites « Fée maison with love » !


Pourquoi une reconversion vers le monde de la restauration ?


reconversion gite restauration

Bonjour Frédérique, pour commencer, pouvez-vous nous raconter votre parcours avant cette reconversion dans des gites proposant de la restauration ?

Alors j’ai eu une carrière de plus de 20 ans dans la finance, j’ai travaillé en Allemagne.

Et en 2011 j’ai fait un burn-out.  Je n’avais plus de contact avec la réalité, je travaillais 24H sur 24h suite à une restructruration et au bout de 2 ans à un rythme fou, j’ai vu que ca ne suivait plus et je suis partie.

J’ai fait une pause, j’ai commencé à écrire un livre, à faire de la cuisine, à m’écouter…

Mais je me suis séparée à ce moment-là et je suis retournée travailler pour ne pas « couler ».

Suite à cette séparation, je suis rentrée en France où j’ai continué à travailler dans la finance un moment.

 

A quel moment alors est arrivée la reconversion vers la cuisine ?

Alors c’est suite à un autre changement sentimental que j’ai décidé de changer de région et

de quitter la finance pour les financiers !

J’avais envie de faire un lieu de rencontre café-théâtre parce que j’aime la culture aussi.

Le financement de ma transition professionnelle m’a été refusé  mais j’ai tout de même pu quitter mon entreprise et j’ai fait un CAP de cuisine.

 

Comment s’est passée cette formation en CAP ?

J’ai eu des équivalences pour le français, les maths, etc.

Donc le CAP se fait en un an et sur les 5 jours de cours, on peut faire un jour en entreprise.

La difficulté pour moi, c’est que c’était le Covid, mais après avoir interrompu mon stage dans un grand restaurant, j’ai fait d’autres stages dans la vente à emporter, dans une pâtisserie, une poissonnerie, la cuisine d’une clinique pour apprendre.

Le CAP cuisine est rassurant pour les clients, ça donne les normes, c’est rassurant pour tout le monde.



Un projet de reconversion de restauration

qui évolue vers les gites



Vous avez suivi ce CAP Cuisine avec l’idée d’un lieu café-théâtre au départ, pourquoi le projet a-t-il évolué ?

Parce qu’entre temps, le covid et le confinement sont arrivés et je me suis dit que ce projet n’était peut-être pas le mieux…

Mon compagnon m’a donné l’idée de gite et mon idée est d’intégrer la restauration dans les gites.

 

Quelle est la part de la restauration dans le projet alors ?

Il y a une offre « à tiroir » :

  • Gite seul
  • Petit déjeuner
  • Diner

En dehors du petit-déjeuner, les gens sont surtout intéressés par le repas le jour de leur arrivée, je propose une offre avec un petit-déjeuner à 9€ et ensuite un menu à 19€ mais je m’adapte à ma clientèle.

VOUS AIMEREZ AUSSI cet article :   Reconversion en ébéniste d’art : le témoignage de Sacha

Je fais aussi beaucoup de confiture maison et je les apporte en petit cadeau.

Je fais le pain moi-même, je fais le maximum maison et local. Je veux que les personnes qui viennent se sentent chez elles, cocoonées.

Pour le moment, je n’ai pas encore assez développé la partie restauration à mon goût, mais j’avais besoin d’avoir toutes les bonnes attestations.

Qu’est-ce que vous aimez dans cette reconversion dans gite-restauration ?

Je suis très heureuse, je peux accueillir les hôtes dans la langue de leur pays, ça me manquait dans mon métier les liens.

Ce qui me plait vraiment c’est de rencontrer les gens, les personnes qui me laissent des petits mots, des petits cadeaux, des petits gestes qui donnent envie de continuer.

C’est un métier très concret, je suis sur tous les fronts :

  • accueil,
  • gestion,
  • ménage,
  • jardin,
  • restauration

C’est très complet, c’est concret, je vois les résultats de ce que je fais quand les personnes sont contentes et quand les personnes le sont moins, j’ai appris à relativiser.

 

Qu’est-ce que vous aimez le moins ?

La partie paperasse. Je suis devenue un peu allergique alors que j’ai fait ça toute ma vie ou justement parce que j’ai fait ça toute ma vie !

 

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui veut se lancer dans une reconversion autour de la cuisine ou des gites ?

Il faut avoir envie et le reste suit.

Il faut être conscient des concessions à faire aussi bien sûr. J’étais consciente que mes revenus allaient baisser mais ma qualité de vie est bien plus agréable.

Il faut aussi que la famille suive notamment sur les horaires.

Et croire en soi !

 

Qu’avez-vous fait et qu’envisagez-vous de faire pour vous faire connaitre ?

En local, j’ai fait le marché de Noël avec des produits et nous avons eu un article dans le journal local.

Nous sommes référencés sur Booking, etc.,

J’ai créé un site web en cours de travaux avec l’aide de mon frère.

Je suis partenaire de l’Office de tourisme et je travaille pour faire classer le gite.

Je prépare un mailing pour les entreprises de la région.

J’ai proposé un jeu sur ma page Facebook. Et puis il y a le bouche-à-oreille, une offre de parrainage.

 

Vous avez lancé au départ une offre de gite et comment voyez-vous la suite ?

J’ai commencé avec les gites qui existaient déjà et en les laissant sur Booking etc. pour ne pas perdre le référencement existant.

Et je développe petit à petit le reste donc :

  • l’offre de restauration
  • je pense aussi proposer des “soirées étape” pour les entreprises,
  • des massages
  • mettre des pods (tente en bois) pour les cyclistes,
  • faire une cuisine professionnelle pour faire du traiteur pour des sociétés

Par ailleurs, mon conjoint est agriculteur, on pourrait faire des casiers, proposer des légumes bruts, mais aussi semi élaborés ou élaborés.

 

Ah super je vois que ce n’est que le début ! Alors je termine avec ma question traditionnelle : et si c’était à refaire ?

Je referais tout pareil, je me dis qu’il n’y a pas de raisons que ça ne marche pas et je vais faire en sorte que ça fonctionne ! Et au pire je trouverai autre chose !

VOUS AIMEREZ AUSSI cet article :   Quelle formation pour une reconversion en architecture d'intérieur ?

Mais ici, je vis à mon rythme, c’est moi qui décide !

La question que je me suis posée est de savoir ce qui est de pire : échouer ou regretter toute sa vie de ne pas avoir essayé ?

On n’a qu’une vie il faut la remplir de ce qu’on a envie de faire il faut profiter au maximum !

Les métiers de la restauration – la cuisine

Les formations possibles pour envisager une reconversion dans le secteur de la cuisine

  • qualifiantes : c’est le cas des formations courtes qui vous permettront d’obtenir un certificat de qualification professionnelle (CQP)
  • diplômantes : ce sont des formations plus longues qui mènent à des diplômes comme le bac pro cuisine, le CAP Cuisine, le CAP restauration, le BP cuisine ou le BP restauration
  • Formation cuisinier : formation délivrant un niveau CAP, composée de plusieurs modules desquels peuvent émaner des CCP (certificat de compétences professionnelles) – 8 mois –Afpa

Mais aussi des formations dans des écoles de haute gastronomie

  •  Institut Paul Bocuse, Ferrandi, Ducasse Education, L’atelier des chefs

et une formation que je recommande tout particulièrement : La Source FOOD School 


formation reconversion cuisine

Vous pouvez retrouver Frédérique

& Fée Maison with love


Et vous aujourd’hui ?


Si ce secteur vous intéresse, mais que les critères de ce qui ferait le bon job pour vous sont encore un peu flous je vous propose de commencer par le guide OFFERT.



Si vous sentez que vous avez besoin d’aller plus loin dans le démêlage, le programme TROUVER SA VOIE, la Grande Aventure ! est là pour ça.

Et le programme enrichi éligible au CPF vous accompagne une étape plus loin, pour trouver le 1er client et pas uniquement l’idée de projet puisque Julia n’est pas la seule pour laquelle cette partie est problématique !


Ne ratez pas les prochains articles, un mail toutes les semaines avec le nouvel article, un coup de coeur, un exercice, un partage pour avancer  : Inscrivez-vous à la Newsletter ICI !


_W2A0040

Annaick

Je suis Annaick, j’ai passé 15 ans dans le marketing avec des moments joyeux et d’autres beaucoup moins, vécu 1 expatriation et un retour en France qui m’ont amenée à me poser encore plus de questions sur mes envies professionnelles J’ai créé AH Accompagnement pour ceux et celles qui comme moi ont envie d’être épanoui au travail et par le travail. Je vous accompagne à trouver ou retrouver votre voie et à prendre votre envol professionnel avec des séances en ligne et des programmes personnalisés.

Comments are closed.